Festival de Cannes

Les gens pensent qu'ils ne naissent qu'une seule fois. En fait, les hommes naissent plusieurs fois. Ils naissent chaque fois que la joie triomphe de la tristesse et de la souffrance dont l'homme se défend perpétuellement et à laquelle il s'attaque sans cesse avant d'y sombrer de nouveau par la force de l'attraction spirituelle et de s'en défendre une fois de plus. C'est alors dans l'éclat de cet instant de joie, seul sentiment que je reconnaisse, que l'homme renaît. Je suis né plusieurs fois, et il est certain qu'une de mes naissances a eu lieu à Cannes.

(Emir Kusturica, in Les Visiteurs de Cannes, par Gilles Jacob, Hatier, 1992)

1985

Cannes 1985 Emir Kusturica with Moreno D’E Bartolli and Mirjana Karanovic Quasiment inconnu du public, Emir Kusturica l'était aussi des organisateurs. Prévenus de son arrivée, c'est l'Emir du Costa-Rica que l'on a accueilli avec un tapis rouge à l'aéroport…
Qu'importe, l'Emir repartira avec sa première Palme d'or pour Papa est en voyage d'affaires, palme décernée à l'unanimité (l'événément est plutôt rare) par le jury présidé par Miloš Forman.

1989

Cannes 1989 Emir Kusturica with Isabela Rosselini Emir Kusturica débarque avec une bande de tsigane et colore la Croisette : Le temps des gitans décrochera le Prix de la mise en scène. Ljubica Adžović, invitée à un repas avec Gilles Jacob, le président du festival, est convaincue qu'elle a mangé avec le président … Chirac !

1992

Cannes 1992 Arizona Dream n'est pas terminé, mais Emir vient à Cannes avec Johnny Depp, Vincent Gallo et Lili Taylor. Il est déjà un habitué.

1993

Cannes 1993 Emir Kusturica est membre du jury présidé par Louis Malle. Ils décernent deux Palmes d'or : Adieu ma concubine de Chen Kaige, et La leçon de piano de Jane Campion.

1995

Cannes 1995 Encore en tournage en janvier, Underground est terminé juste à temps pour être sélectionné. En plein dans l'actualité, le débat fait rage, les tensions sont énormes entre les membres du jury, mais Jeanne Moreau, la présidente finit par gagner l'adhésion des autres membres et lui attribue la deuxième Palme d'or. Cette attribution déclenche alors une La polémique 'Underground' d'une rare violence dans les medias français, initiée par l'article d'Alain Finkielkraut, alors qu'il n'avait même pas vu le film.

Emir Kusturica et Teo Angelopoulos En fait, cette année là, pour le public comme pour les journalistes, le film de Teo Angelopoulos (le regard d'Ulysse) faisait figure de favori, et lors de la cérémonie, quand il fut appelé pour recevoir le Grand prix du Jury, il déclara de façon sèche et amère à un public médusé et silencieux ”If this is what you have to give me, I have nothing to say.” (”si c'est tout ce que vous avez à me donner, alors je n'ai rien à dire.”). Visiblement, Angelopoulos et Kusturica se sont rapidement réconcilié…

1997

Cannes 1997 A l'occasion des 50 ans du festival, les vainqueurs des années précédentes sont invités pour une grande célébration. A cette occasion, Emir Kusturica rencontre Francis Ford Coppola, qui le traita de manière particulièrement arrogante sous l'oeil des caméras de Canal+…

2003

Cannes 2003 Emir Kusturica est président du jury des Courts métrages.

Lors de la remise du prix du meilleur court métrage, il déclare dans un français très correct : ”je ne parle pas très bien français, mais ça devrait suffire pour les courts métrages.

2004

Cannes 2004 La vie est un miracle, en compétition officielle, remporte le prix de l'éducation nationale.


2005

Cannes 2005 Emir Kusturica est président du jury. Il attribue la Palme d'or à L'Enfant de Luc et Jean-Pierre Dardennes.



La chaîne Canal+ rend hommage au président en créant une marionnette à son effigie, pour son émission satyrique ”Les guignols de l'info”.

2007

Cannes 2007 Pour les 60 ans du Festival, le dernier film d'Emir Kusturica, Promets-moi, est sélectionné en compétition officielle et fait la clôture du festival.
On le voit sur la photo ci-contre accompagné des acteurs du film, ainsi que de son épouse, Maja Kusturica.

2008

Cannes 2008 Maradona, le film et le footballeur sont tous deux annoncés en vedette du 61ème festival… Le film sera projeté hors-compétition, dans la section “séance de minuit”.



2011

Cannes 2011 Emir Kusturica va présider, pour le 64ème festival de Cannes, le jury du prix “Un certain regard”

fr/festival_de_cannes.txt · Last modified: 2011/04/16 12:00 by matthieu1