Festival du film et de la musique de Küstendorf

Depuis janvier 2008 a lieu tous les ans le Festival du film et de la musique de Küstendorf.

Festival sans tapis rouge ni paillette (même si de grands noms du cinéma sont invités), le festival se veut résolument anti-commercial. Il met en compétition des films d'étudiants en cinéma du monde entier, qui sont récompensés par un “oeuf d'or”.

Organisé par Rasta International, ce festival est soutenu par le ministère de la culture de Serbie.

Site internet

Site internet officiel du festival : http://www.kustendorf-film festival.org

Twitter

Le festival a son propre compte Twitter : @Kustendorf_fest. Chaque année, il permet de suivre l'actualité du festival.

8ème édition - 21 au 26 Janvier 2015


La 8ème édition du festival a un programme de 17 films en provenance de la République Tchèque, Slovaquie, Islande, Roumanie, Israel, Croatie, Allemagne, Belgique, France, Hongrie, Egypte, Russie, Etats-Unis et Serbie qui seront en compétition pour les oeufs d'or, d'argent et de bronze.
Le jury international comprend Amanda Nevill, responsable du British Film Institute, la productrice française Claudie Ossard et Alex Garcia, un producteur mexicain basé aux Etats-Unis. Le prix Vilko Filač pour la meilleure photographie sera donné par István Borbás, un directeur de photographie suédo-hongrois et Goran Volarević, serbe. Comme pour les précédentes éditions, la sélection des films en compétition a été élaborée par Dunja Kusturica.

Le jury a décerné les prix suivants :

  • Oeuf d'or – Giacomo Abbruzzese pour le film Stella Maris
  • Oeuf d'argent – Marko Sopić pour le film The Bag
  • Oeuf de bronze – Guðmundur Arnar Guðmundsson pour le film Whale Valley.

Abbruzzese a réalisé son film France. Marko Sopić est serbe. Pour l'islandais Guðmundur Arnar Guðmundsson, le prix a été remis à son directeur de la photographie, Gunnar Auðunn Jóhannsson.

Le jury, cette année, a décidé de remettre un prix spécial. Le vainqueur est Omar El Zohairy pour son film The Aftermath of the Inauguration of the Public Toilet at Kilometer 375. Le prix Vilko Filača remis son titre au film Merry-Go-Round de Luka Popadić.

7ème édition - 18 au 23 Janvier 2014


La septième édition du festival avait pour slogan “they shoot movies don't they ?”.

Parmis les célébrités venues assister à cette nouvelle édition, mentionnons Paolo Sorrentino, Yuri Bykov, Zaz, Guillermo Arriaga, Janusz Kaminski, Alexandros Avranas et Thierry Frémaux.

Les gagnants de cette édition sont :

  • Luka Popadić, pour “Baits & Hooks” (oeuf de bronze).
  • Julia Kolberger, pour “The Easter Crumble” (oeuf d'argent).
  • Andrej Kolenčik & Peter Beganyi pour “The Exhibition” (oeuf d'or).

6ème édition - 16 au 22 Janvier 2013


La sixième édition du festival avait pour slogan “it's full of stars” et il a tenu ses promesses : les montagnes de Mecavnik ont vu arriver de grands noms du cinéma tels que Zhang Yimou, Monica Bellucci, Audrey Tautou

Lors de la cérémonie d'ouverture, Emir Kusturica s'est à nouveau confronté à son ennemi favori : Bruce Willis ; par le truchement de projections, il s'est même livré à un combat virtuel avec l'acteur fétiche d'Hollywood.










5ème édition - 17 au 23 Janvier 2012

Le jury, cette année, sera composé de Leila Hatami (actrice, Iran), Pierre Edelman (producteur, France), et Zoran Cvijanović (acteur et producteur, Serbie). Ils désigneront les vainqueurs des oeufs d'or, argent et bronze.


Parmi les célébrités attendues, citons Benicio del Toro, Isabelle Huppert, Asgar Farhadi et les frères Dardenne. Du côté de la sélection officielle, plus de 300 films d'étudiants du monde entier ont été visionnés et 20 seront en compétition pour l'oeuf d'or, représentant la Belgique, la Grande-Bretagne, l'Estonie, l'Italie, le Canada, le Kirghizistan, la Macédoine, le Mexique, l'Allemagne, la Pologne, le Portugal, la Russie, les Etats-Unis, la Serbie, la France et l'Espagne. Durant le festival, des restrospectives des films de Kim Ki-Duk et de Nuri Bilge Ceylan auront lieu. Côté musique, enfin, citons le Trio Rosenberg (Pays-Bas), Stribor & the poisonners, ou encore Boban et Marko Markovic…


Küstendorf 2012 - plan

Sur le site officiel, on peut trouver un plan du village qui donne une idée des derniers travaux effectués, ainsi que des noms des rues…


Lors de la cérémonie de cloture, fut projeté le nouveau court métrage d'Emir Kusturica : Our Life, produit par Guillermo Arriaga. Ensuite furent donnés les noms des vainqueurs.

Le troisième prix de Kustendorf 2012, l'oeuf de bronze, a été attribué à “Glasgow” par le réalisateur polonais Piotr Subbotko. Le second prix, l'oeuf d'argent, a été attribué à un film serbe “Boys Where Are You?”, par Jelena Gavrilović. Et enfin, le vainqueur du festival, l'oeuf d'or est allé à un film espagnol “Alto Sauce”, réalisé par Fernando Pomares.



4ème édition - 5 au 12 Janvier 2011

L'invité d'honneur du 4ème Festival International du Film et de la Musique de Küstendorf fut le célèbre réalisateur iranien Abbas Kiarostami. Après une carrière de près de 40 ans an tant que scénariste, producteur, monteur, réalisateur et acteur, Kiarostami est également un poète, peintre, illustrateur et designer graphique.

Au travers de ses films, qui tournent autour de gens ordinaires, et d'histoires de la vie quotidienne, il a su gagner la renommée internationale et la reconnaissance autant par le public que par les critiques. Sa poésie reconnaissable, son style à la fois documentaire et narratif, son engagement, et ses valeurs humaines lui ont valu de nombreux prix dont la Palme d'Or à Cannes en 1997, pour le “Goût de la Cerise”. Il est considéré comme l'un des plus grands et des plus influents réalisateurs d'aujourd'hui, et grâce à son travail, le cinéma iranien est présent depuis des années dans les festivals internationaux majeurs .



Le festival a également accueilli l'acteur mexicain Gael Garcia Bernal, autour de qui désormais gravitent les rumeurs sur le film Pancho Villa…) ainsi que le réalisateur russe Nikita Mikhalkov.

La cérémonie de clôture a commencé avec un concert du groupe folk de Valjevo “St. Gregory”. Les présidents du jury, Dubravka Lakic et Vincent Maraval, accompagnés d'Emir Kusturica ont alors remis les prix suivants :

  • Le prix de la presse : à une oeuvre américano-libanaise “The Fifth Column”, du réalisateur Vatche Boulghourjian.
  • Le prix Vilko Filač du meilleur photographe : pour le film suédois “Quan”, au réalisateur Johann Holmquist.
  • L'oeuf de bronze : au film serbe “Golden League” du réalisateur Ognjen Isailovic.
  • L'oeuf d'argent : au film polonais “Tomorrow I’ll be Gone”, de la réalisatrice Julia Kolberger.
  • Enfin, l'oeuf d'or : au film russe “The Chance”, de la réalisatrice Sonya Karpunina. Vincent Maraval a motivé sa décision en disant que le film était remarquablement original et d'une narration très efficace, et que ce film remplissait de vie et d'energie.

Cette année, les trophées (oeuf de bronze, argent et or) sont des créations de Vladimir Kravchenko.

3ème édition - 13 au 19 janvier 2010

Cette année, plus de 300 films de jeunes réalisateurs ont été soumis. La sélection officielle comporte 28 films, issus de 18 pays : Autriche, Bangladesh, Belgique, Bulgarie, Cuba, République Tchèque, France, Allemagne, Israel, Lituanie, Mexique, Pologne, Russie, Serbie, Slovaquie, Suisse, Grande-Bretagne et Etats-Unis. Le jury sera présidé par Marjane Satrapi. Une rétrospective sera dédiée à Johnny Depp, invité d'honneur du festival.


Une conférence de presse fut donnée le 22 décembre à Belgrade, en présence du ministre de la culture de Serbie. Emir Kusturica a annoncé, que outre la présence de Johnny Depp, le festival accueillerait Jim Jarmusch, Christian Carion, le réalisateur iranien Asghar Farhadi (vainqueur de l'ours d'argent à Berlin en 2009), Fatih Akin (vainqueur du prix spécial du jury à Venise en 2009), le réalisateur palestinien Elia Suleiman, le réalisateur russe Pavel Lungin, ainsi que le réalisateur tunisien Raja Amari. Leurs films seront projetés dans la catégorie “Contemporary Trends”.

Emir Kusturica a également déclaré qu'il voulait ”mettre en valeur un aspect négligé du cinéma, par les gens qui le créent et qui le préservent. Le destin des films aujourd'hui est terrible, et est en train de disparaître comme forme de communication, à cause des jeux video qui peuvent faire jusqu'à 370 millions de dollar par semaine. Les films ne pourront être préservés que si les directeurs artistiques nous aident dans cette guerre contre ces formes agressives.


Voir l'article détaillé (en anglais) sur blic.rs


Le troisième Festival du film et de la musique de Küstendorf s'est clôturé sur la victoire du film franco-israélien “Lost Paradise”, une histoire d'amour de Mihal Brezis et Oded Binnun. L'oeuf d'or leur ont été remis par Marjane Satrapi, la présidente du jury, ainsi qu'une invitation à rester un mois à Küstendorf pour écrire un nouveau script.

Le second prix, couronné de l'oeuf d'argent, a été remis au film tchèque “Baba”, réalisé par Zuzana Kirchnerova-Špidlova.

Enfin, l'oeuf de bronze a été remis au film lituanien “Lernavan”, réalisé par le réalisateur arménien Marat Sargsyan.

2ème édition - 8 au 14 janvier 2009

Cette année, les invités annoncés sont Jim Jarmush, Oliver Stone, Ingeborg Dapkunaite, Zhang Yimou et bien d'autres. Les films en compétitions seront issus des USA, de Grande-Bretagne, du Chili, du Venezuela, d'Argentina, du Perou, du Mexique, d'Egypte, d'Allemagne, de Slovaquie, de République Tchèque, de Russie, de Pologne, d'Italie et de Serbie.











Les images de la conférence de presse :

En marge de la sélection officielle des films d'étudiants, le festival fut aussi l'occasion de voir ou de revoir une sélection de films contemporains ou classiques, dont Maradona, Gomorrah, Hunger, W., Burnt by the Sun, ainsi qu'une rétrospective des films de Jim Jarmusch : Stranger than Paradise, Down by Law, Dead Man et Broken Flowers.

Programme du Festival 2009 :

Tout a commencé par une cérémonie d'ouverture aussi rocambolesque que lors de la première édition. En effet, comme on peut le voir dans la video ci-dessous, une procession funéraire s'est rendue au “cimetière des plus mauvais films” où avait été enterré l'an dernier “Die Hard 4”. Les larmes coulèrent, mais après que la fanfare ait entonné la marche funèbre, un Bruce Willis balkanique s'est échappé du cercueil, portant l'inscription “Die Hard 5” et a pris feu au contact des bougies ! Comme Emir Kusturica l'a déclaré : ”C'est très triste, en fait. Plus on essaie d'enterrer les mauvais films, plus ils persistent et ils renaissent de leurs cendres…

La suite du festival s'est déroulée de façon toute aussi endiablée, avec les concerts (La Mano Ajena, No Smoking Orchestra, etc.) et les workshops animés par Jim Jarmusch, Emir Kusturica ou encore Thierry Frémaux.

Le jury était présidé par l’actrice serbe Anica Dobra, et les membres étaient le producteur et distributeur Karl Baumgartner, d’Allemagne, et Gian Luca Farinelli, directeur de la Cinémathèque de Bologne

Kokhi HaseiA l'issue d'une compétition que tous ont qualifié de très haute qualité, le palmarès fut le suivant :

  • L'oeuf d'or fut décerné au réalisateur japonais Kokhi Hasei, pour son film “Godog”. Il s’agit d’un film qui représente un enregistrement non censuré du quotidien d’enfants qui travaillent et jouent dans les décharges des quartiers pauvres aux Philippines, en luttant avec acharnement pour la vie. Selon le jury du festival, c’est une «métaphore parfaite et tragique de notre civilisation et de ses prétendus succès»
  • Le deuxième prix, l’Oeuf d’argent, a été décerné à Nina Vukovic, du Monténégro, pour le film “Miki’s ballad” de production allemande – un récit poétique sur les comptes réglés avec soi-même.
  • L’Américaine Shi-Ting Hung a été récompensée de l’Oeuf de bronze pour le film „Viola”, qui décrit le voyage de rêves d’une fillette de sept ans.
  • Le Français Jean-François Rouzé a obtenu le prix spécial du festival pour le film « 5 secondes », tourné en Espagne, dans lequel le héros principal, suite à un accident, ne peut voir que des scènes immobiles qui se succèdent toutes les cinq secondes.
  • Les journalistes accrédités au festival ont récompensé le jeune auteur serbe Dragan Misic pour le film « La mouche » sur un maçon et chanteur de hip-hop Rom, qui s’efforce à changer les stéréotypes sur son peuple.

Notons que le jeune réalisateur japonais Kokhi Hasei - tout récemment converti au culte orthodoxe dans la chapelle saint Sava de Küstendorf - fera prochainement partie du film Alice au pays s'émerveille de Mari-Eve Signeyrole. A la réception de son prix, il a déclaré ”Je projette de rester encore un peu en Serbie, car je veux en apprendre plus sur le pays et ce peuple dont j'ai fait mienne la foi.

Emir Kusturica, quant à lui, a déclaré lors de la cérémonie de clôture : ”Après avoir vu vos films, j'ai parlé avec Tara et Zlatibor 1). Les montagnes ont dit que les films étaient bons, et que vous étiez sur la bonne voie. Je voudrais féliciter les gagnants et souhaiter que les autres compétiteurs reviennent l'an prochain, car il s'agit de la décision du jury. Vous pouvez tous être satisfaits, parce que l'amitié, la qualité, l'esthétique, l'idéologie, la politique et l'amour sont les sujets qui attirent l'attention et ce qui fait que l'utopie nommée Küstendorf rend possible.

Après Jim Jarmusch, Emir Kusturica a promis que Johnny Depp serait invité l'an prochain. Le rendez-vous est pris…

1ère édition - 14 au 21 janvier 2008

Le 14 décembre 2007, Emir Kusturica a annoncé lors d'une conférence de presse qu'il allait créer un festival de cinéma à Küstendorf. La première édition de ce festival s'est déroulée du 14 au 21 janvier 2008, dans le cinéma Underground du village.

L’inauguration de cette première édition s’est déroulée dans un cimetière. Emir et ses invités (parmi lesquels le premier ministre serbe Vojislav Kostunica et le réalisateur russe Nikita Mikhalkov) ont solennellement procédé à l’enterrement du “plus mauvais film hollywoodien de tous les temps” (sic) : DIE HARD 4. Emir s’est d’abord excusé de n’avoir pas eu le temps d’adresser ses condoléances au producteur de ce film, tandis que Nele et Dejan officiaient, déguisés en prêtre… Ensuite, la musique a explosé et le festival a commencé. Emir a alors rappelé l’idée du festival : il s’agit de permettre à de jeunes étudiants en cinéma, originaires de tous pays (12 pays étaient représentés) de présenter leur court métrage, hors de toute influence. Le jury est présidé par l’écrivain autrichien Peter Handke.

Les images de la première édition du festival :

Le lauréat du festival fut le film “In Between”, un film existentiel de 17 minutes sur l’amour, la solitude et la peur de s’engager, par le jeune réalisateur espagnol Jose Iglesias, étudiant à l’école nationale de cinéma de Pologne. Il a remporté l’oeuf d’or, premier prix du festival. L’oeuf d’argent est allé au réalisateur de documentaire britannique Martin Hampton pour “Possessed”, une étude fascinante sur les collectionneurs compulsifs. L’oeuf de bronze est allé au Colombien Franco Lolli, diplômé de l’école française La Femis pour son film “Like Everybody Else”, l’histoire des relations d’un adolescent avec sa mère, et sa lutte pour cacher sa pauvreté face à ses camarades de classe riches. Emir Kusturica a déclaré lors de la remise de ce palmarès qu’il trouvait qu’aujourd’hui, trop de réalisateurs avaient perdu leur courage et leur force expérimentale en acceptant des compromis commerciaux dans leurs films. Emir Kusturica a promis une plus grande ouverture pour la prochaine édition de ce festival, l’an prochain, et notamment aux jeunes réalisateurs d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine.

1) les deux montagnes près de Küstendorf
fr/festival_du_film_et_de_la_musique_de_kuestendorf.txt · Last modified: 2016/10/15 14:17 by matthieu1