Interview parue dans Kurir, quotidien serbe, en octobre 2003

Dans cette interview - qui est en fait plutot une courte conversation - Emir semble davantage se moquer du journaliste que lui révéler les secrets de son dernier film…

Emir Kusturica a terminé son nouveau film ! Le tournage a duré plus d'un an et l'une des particularités de ce film est qu'il a deux titres : “Hungry Heart” pour l'Europe et “Quand la vie était un miracle” pour la Serbie. Alors que nous attendons de le voir, Emir est en visite à Belgrade, pour l'ouverture du festival du film étudiant. Nous faisons une petite interview exclusive avec lui.

  • Les journalistes cherchent des informations sur votre nouveau film. C'est quoi le problème ? Ce silence dure depuis plus d'un an !
    • Emir Kusturica : J'aimerais bien parler… mais je peux pas. “Universal”, le distributeur officiel du film me l'a interdit. C'est dans le contrat ! Et ça ne me plait pas, car je ne peux vraiment rien dire.
  • Ce n'est pas habituel. Pourquoi avez vous accepté un tel contrat ?
    • EK : En fait, ils savent que c'est très difficile de m'arrêter quand je décide de parler, alors ils l'ont mis dans le contrat. Je peux parler beaucoup, et parfois pas très gentiment. Quelqu'un leur a dit de faire ça pendant le tournage. Mais quand je commencerai à parler… ce sera la fête !
  • Mais vous avez juste terminé le tournage !
    • EK : Oui, il y a quelques jours ! J'ai travaillé plus d'un an, et j'ai explosé tous les accords sur la durée de tournage.
  • Vous travaillez en Serbie avec des acteurs serbes. On peut en savoir plus ?
    • EK : Et bien non, je ne peux rien en dire, car j'aurais des problèmes avec le distributeur. Ainsi, je ne peux pas vous dire que nous avons tourné à Zlatibor, je ne peux pas vous dire que les acteurs sont Slavko Štimac, Nataša Šolak, Vesna Trivalić, Aleksandar Berček, Davor Janjic, Stribor Kusturica, Nikola Kojo, Vuk Kostic, Dana Todorović. Et il faut faire très attention, car ils pourraient me mettre en prison pour cela !
  • Et l'histoire du film ?
    • EK : Je dois fermer ma bouche.
  • OK, alors ne dites rien, et je parlerai. L'histoire se passe en Bosnie. Luka est un serbe et son fils un otage aux mains des soldats bosniaques. Les serbes lui donnent une jeune infimière bosniaque en échange, mais ils tombent amoureux.
    • EK : Génial ! Vous savez tout sur le film !
  • Où en est le film à présent ? Et quand pourra-t-on le voir ?
    • EK : On travaille sur le montage du son, et de l'image. Il sera présenté à Cannes l'année prochaine.
  • Vous êtes à Belgrade pour quelques jours. Comment vous sentez vous ici ?
    • EK : Super, comme d'habitude. La ville est belle, lumineuse, “glamour” même. La vente du pays est en marche.
  • Que voulez vous dire ?
    • EK : Je parle de la situation politique. Mais je n'ai pas besoin de vous l'expliquer. Vous savez tout cela. Vous l'écrivez pratiquement tous les jours.
  • Lisez vous “Kurir” ?
    • EK : Oui, je le lis sur internet. Ainsi, je suis au courant de ce qui se passe ici.

N.DEVIC

fr/itv_03-10_kurir.txt · Last modified: 2007/02/11 21:59 by matthieu1