Les mariées arrivent

Réalisateur Emir Kusturica
Titre original Nevjeste Dolaze
Sortie 1978
VO serbo-croate
Durée 1h13
Musique Zoran Simjanović
Script Ivica Matić
Photo Vilko Filać

Synopsis

Jelena, une femme de caractère, gère un café dans un endroit isolé à la campagne. Elle vit avec ses deux fils : Martin et Jakov. Martin est marié à Kata depuis 5 ans, mais n'ont jamais réussi à avoir d'enfant. Jakov dort avec sa mère dans des postures suggérant l'inceste, mais il est amoureux de Kata. Chaque nuit il entend ses cris, lorsqu'elle subit les assauts sexuels de son mari qui se terminent inévitablement de façon violente. Un jour, n'en pouvant plus, Jakov quitte le foyer, et le matin Kata est retrouvée morte. Surviennent alors deux personnages : un vieux, qui s'avère être le père de Martin ; Il s'installe et déclare être revenu pour mourrir ici. Et une jeune fille, que Martin gardera comme sa nouvelle épouse…

B.O.F.

Un titre de la musique du film se trouve sur une compilation de Zoran Simjanović :

  • Nevjeste Dolaze

DVD, VHS

PaysFormat langues audio langues sous-titres Achat en ligne Description
Russie DVD Z5 PAL serbe, russerusse Amazon.com

Anecdotes

Ivica Matić aurait dû réaliser lui même ce film qu'il avait écrit, mais il est mort prématurément, à l'âge de 28 ans. C'est Emir Kusturica qui le réalise, osant un sujet hautement tabou à l'époque : la sexualité, l'inceste. Emir Kusturica le déclare lui même dans Le petit livre d'Emir Kusturica (Bouineau, 1993) : ”Les mariées arrivent est sans doute le sujet le plus courageux que j'aie jamais traité. Il parle de la transmission d'energie au travers d'une famille, pour mieux la comprendre, le tout mis en image d'une façon extrêmement stylisé.” Produit par la télévision de Sarajevo, le film ne sera pourtant jamais diffusé, jugé bien trop dérangeant. Le film est pourtant d'une grande intelligence, et démarre de façon très prometteuse la future carrière du jeune cinéaste :

  • Le film est emprunt de mythologie grecque (le mythe de Sisyphe avec Kata qui doit remonter des seaux d'eau sans arrêt, celui d'Oedipe, pour l'inceste, et d'Ulysse, pour le retour du père).
  • Le film présente un thème très familial, au travers de la figure matriacale.
  • On a déjà une scène de réalisme magique : lors d'un lent traveling latéral le long d'un mur, on voit plusieurs fois une même personne en train de parler, comme si elle n'arrêtait pas de se dédoubler. Dans l'autre sens, cette scène préfigure le traveling vertical du four à chaux dans Le temps des gitans. On notera également le traveling circulaire qui filme Martin, désespéré, depuis l'intérieur du cercle des clients ivres en train violer sa femme… Ces plans sont déjà fortement influencés par le style d'Andréï Tarkovski.
  • Lorsque Jelena révèle à Martin que la personne qui vient de partir était son père, Emir utilise le célèbre “truc” qu'Alfred Hitchcock a mis au point dans Vertigo en approchant la caméra des acteurs tout en diminuant la focale : le décors a l'air de “fuire” alors que les personnages gardent la même taille, renforçant ainsi leur isolement.
  • On note une première apparition en second rôle : Emir Kusturica joue un chauffeur-livreur : on le reconnaît de profile, la cigarette à la bouche.
  • Les animaux font irruption dans le film : une vache entre dans le café et un petit chaton dédramatise la rencontre entre Martin et son père. Egalement, Jakov dans un élan de poésie compare l'homme à un poisson, préfigurant le thème central d'Arizona Dream.
  • Enfin, on a aussi une séquence de Film dans le film avec une émission de patinage artistique qui semble plus intéresser Jelena que le retour de son ancien amant…

Galerie

Affiches

fr/les_mariees_arrivent.txt · Last modified: 2008/06/11 21:51 by matthieu1