Skopje

Géographie

Skopje est la capitale de la république de Macédoine. Elle compte aujourd'hui un peu moins de 500 000 habitants, soit environ le quart de la population totale du pays.

Skopje est situé sur les rives du Vardar. Un important tremblement de terre a dévasté la ville en 1963.

Histoire

Bien que dans le passé Skopje n'a jamais eu son importance actuelle, “Skupi” était aux premiers siècles de l'ère chrétienne une ville importante du grand empire romain. La première ville a été détruite par le tremblement de terre de 518, mais fut bientôt reconstruite, proche des ruines, et toujours près du Vardar, de sorte qu'au début du 7ème siècle c'était encore un centre marchand important. C'est pendant la période de l'empereur Justinien de Byzance, que la région de Skopje a pris de l'importance. Les Slaves ont conquis la ville en 695 et lui ont donné son nom. Ils sont devenus tellement indélogeables vers la fin du 10ème siècle le début du 11ème que Skopje est devenu un centre marchand très actif. A Skopje est lié un événement majeur de l'histoire des Serbes, car l'empereur Dušan de Serbie a été couronné ici le 16 avril 1346. Les Turcs ont conquis la ville en 1392 et l'ont gardée jusqu'en 1912. Cela explique que les monuments culturels et historiques de Skopje sont principalement liés aux périodes turques. Le monument le plus impressionnant de Skopje est le pont en pierre à travers le Vardar, qui a été construit dans la période du Sultan Muarat I (1421 - 1451). Érigé au milieu d'une ville qui avait été ainsi beaucoup de fois brûlées et détruites, ce pont en pierre avec ses voûtes conserve aujourd'hui sa fonction dans la ville reconstruite. La mosquée Hjumcar, dotée par ce sultan, a été construite en même temps. Malheureusement cette belle structure prit feu, et sa beauté originale n'a pas survécue à la restauration. La plus belle des mosquées de Skopje est aujourd'hui celle de Mustafa- Pasha, construite en 1492. Parmi d'autres monuments turcs du 15ème siècle, on note encore une galerie d'art. Sa structure est mémorable pour ses coupoles non symétriques et son architecture intérieure parfaitement préservée.

Aujourd'hui, la ville est toujours profondément marquée par le tremblement de terre de 1963, qui détruisit presque entièrement la cité et de nombreux monuments anciens. Il reste pourtant des sites remarquables à visiter. La petite église Saint-Sauveur (Sveti Spas) du XVIIe siècle, détient une iconostase remarquable de dix mètres de long et de six mètres de large, datant de 1824. C'est un support en bois sculpté servant de cloison, qui permet de grouper les nombreuses icônes et qui séparait l'autel des fidèles. Celui-ci évoque des scènes de la Bible, ainsi que les artistes, eux-mêmes, autorisés à se représenter pendant leur travail. Le monumental Hamman Daut-Pasa du XVe siècle est le plus grand bain turc de la péninsule balkanique. Il héberge actuellement une galerie d'art moderne, ainsi qu'une collection d'icônes macédoniennes. Le vieux caravansérail de Kursumli Han date du XVIe siècle. Il abrite le Musée archéologique, comprenant de précieuses pièces de l'Antiquité romaine, hellénistique, et de l'époque byzantine, découvertes lors des fouilles de Stobi et de Héracléa Lyncestis. Il ne faut pas manquer de se promener dans le pittoresque vieux quartier marchand. Chaque rue appartient à une corporation d'artisans, et le visiteur est invité à parcourir les étroites ruelles du bazar, haut en couleurs.

Skopje dans les films d'Emir Kusturica

C'est dans la banlieue de Skopje, à Šutka, que se déroule la majeure partie du film Le temps des gitans. Il s'agit de la plus grande “ville” tzigane au monde. Pour se documenter, et rencontrer ses habitants, Emir Kusturica s'y est immergé pendant plusieurs mois afin d'écrire et réécrire le scénario du film avec Gordan Mihić.

Site internet

fr/skopje.txt · Last modified: 2007/02/24 13:47 by matthieu1